Compte tenu des mauvaises nouvelles qui ont filtré de l’industrie forestière au cours des dix dernières  années, je vois souvent des airs interrogateurs quand je dis aux gens que nous devrons embaucher au moins 60 000 nouveaux employés d’ici 2020, des ouvriers non qualifiés aux ingénieurs hautement spécialisés.

Nous avons déterminé que ces ressources humaines étaient l’un des trois éléments essentiels pour atteindre notre Vision2020 (https://www.fpac.ca/fr/vision-2020). Nous aurons besoin de ces nouveaux employés dotés de compétences et de formations variées pour accroître de 20 milliards de dollars nos activités économiques dans le cadre du plan Vision2020. 

En plus de la vente des produits forestiers traditionnels, nos entreprises membres mettent en œuvre des stratégies d’innovation dans les domaines de la bioénergie, des produits biochimiques et des nouveaux matériaux de construction à valeur ajoutée. Par ailleurs, la classe moyenne en croissance en Inde, en Chine et sur d’autres marchés fera aussi augmenter la demande pour le bois et les pâtes et papiers du Canada. C’est donc une combinaison de nouveaux produits et de nouveaux marchés qui suscitera cette activité économique additionnelle.

Pour réussir à livrer ces nouveaux produits et à ouvrir ces nouveaux marchés, il nous faudra de jeunes employés enthousiastes. Nos études indiquent que nous devrons remplacer jusqu’à 40 000 travailleurs qui prendront bientôt leur retraite et pourvoir 20 000 postes de plus.

Malheureusement, les articles dans les médias sur les fermetures d’usines et les mises à pied qu’on a vus dans le passé ont envoyé un message négatif aux jeunes qui pensaient à une carrière dans le secteur forestier et à leurs familles, qui ont connu ces temps difficiles, ce qui les a découragés de se diriger dans cette voie.

C’est pourquoi le Conseil sectoriel des produits forestiers a commandé une étude sur les défis en matière de main-d’œuvre dans le secteur forestier. Compte tenu des résultats de cette étude et de sondages menés par l’APFC, nous avons décidé de créer un site Web et de lancer une campagne de sensibilisation sur les médias sociaux pour promouvoir l’industrie forestière auprès de la nouvelle génération.

Le site est rempli de renseignements pour quiconque pense à une carrière dans l’industrie forestière. Plus de 40 vidéos présentent de vrais employés du secteur qui expliquent leur travail. Ces courts témoignages reflètent l’enthousiasme des travailleurs et permettent de comprendre pourquoi ils trouvent leur emploi intéressant et gratifiant.

Le site contient aussi des fiches d’information indiquant les compétences et la scolarité requises pour de nombreux postes ainsi qu’une estimation des salaires correspondant aux divers types de postes. On y trouve également des liens pour les sites des entreprises forestières et bien d’autres renseignements.

Si vous n’avez pas encore exploré les témoignages vidéo, je vous encourage à prendre quelques minutes pour le faire. En fait, j’espère aussi que vous parlerez à tous vos amis de ce site utile et instructif! (http://lamaindoeuvrelaplusverte.ca/index.php/fr).

Je veux remercier toutes les entreprises ainsi que le gouvernement fédéral qui ont fait de ce site une réalité. Monica Bailey, de l’APFC, a travaillé sans relâche à ce projet, auquel a collaboré considérablement le comité des ressources humaines de l’APFC, présidé par Stu Dornbierer, de DMI.  Les études et le travail de fond ont été réalisés par l’entremise du Conseil sectoriel des produits forestiers, habilement mené par Jim Farrell. 

Mettre en place un tel projet exige des centaines d’heures, du talent et de l’enthousiasme de tous ceux qui y participent. Au nom des sociétés forestières membres qui profiteront des nouvelles recrues, merci de votre aide. Je crois que ce site influencera réellement la vie des gens et les aidera à faire le bon choix de carrière.

Dans mon prochain blogue, je vous en dirai plus sur le programme Stage de rêve, un concours créatif pour des stages d’été, que nous avons mis sur pied pour faire connaître le site lamaindoeuvrelaplusverte.ca.