Plus tôt aujourd’hui, le Canada et les États-Unis ont annoncé une nouvelle initiative commune pour mobiliser les gouvernements du monde afin qu’ils écologisent leurs activités en vue d’atteindre des cibles de carboneutralité à l’échelle de la planète. L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) se réjouit de cette collaboration transfrontalière et de l’occasion qu’elle représente pour les produits de bois, de pâte et de papier de source durable et pour les bioproduits forestiers à faible empreinte carbone du Canada.

Les forêts aménagées de façon durable et les produits du bois qu’on en tire sont des outils majeurs dans le virage mondial vers une économie carboneutre d’ici 2050. Utilisé depuis longtemps en construction, le bois, y compris les nouveaux produits de bois massif, est de plus en plus reconnu dans le monde comme un matériau de choix, durable et à faible empreinte carbone.

Utiliser davantage le bois massif ainsi que la construction à ossature de bois conventionnelle a aussi un potentiel de transformation, en accentuant la construction d’unités d’habitation abordables, de résidences pour aînés, d’écoles, d’installations de loisirs, d’édifices commerciaux et résidentiels en hauteur et de ponts, tout en réduisant les émissions de GES et en créant des emplois au Canada.

Le président et chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor, a commenté l’entente d’aujourd’hui :

« Nous sommes heureux de cette collaboration judicieuse entre deux des partenaires commerciaux parmi les plus proches au monde. Le secteur forestier canadien et ses travailleurs souhaitent ardemment faire valoir les solutions adaptées au climat de la foresterie et des produits forestiers dans notre virage vers une économie carboneutre d’ici 2050. Accentuer les achats gouvernementaux de produits de bois écoresponsables qui stockent le carbone et proviennent des forêts canadiennes bien aménagées est l’une des solutions qui peuvent nous aider à atteindre cet objectif ensemble. Nous espérons poursuivre notre travail avec les gouvernements des États-Unis et du Canada ainsi qu’avec nos partenaires de la chaîne d’approvisionnement. Ces efforts peuvent réellement contribuer à une économie plus verte, protéger les emplois pour les familles et faire travailler plus de Canadiens. »

 

-30-

 

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 80 milliards de dollars, a des activités dans plus de 600 collectivités. Elle procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.

Pour plus d’information :
Kerry Patterson-Baker
Vice-présidente, Communications
c : kpatterson-baker@fpac.ca
t : 613-563-1441, poste 314
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC