Dans le cadre des célébrations de notre 100e anniversaire, nous avons beaucoup de plaisir, à l’APFC, à écouter d’anciens employés ou des vétérans de l’industrie forestière de partout au Canada.

Nous avons créé une page Facebook et encourageons les gens à nous envoyer des photos et à partager des récits du passé. Si vous ne l’avez pas encore visité, allez-y! Et si vous avez des anecdotes ou des photos qui pourraient avantageusement s’ajouter à notre ligne du temps, merci de nous les faire parvenir.

Dans mes déplacements au pays, quand je parle aux gens de notre fierté du passé et de notre confiance en l’avenir, je suis toujours content d’entendre des anecdotes locales qui traitent d’aventure et d’entrepreneuriat.  Dans la voix de nombreuses personnes que je rencontre, je détecte cette fierté tranquille des Canadiens, la fierté de leur collectivité et de leur contribution à la société. Il y a d’intéressants personnages dans notre industrie; en fait, il semble y avoir beaucoup de gens passionnants dans ce secteur.

Récemment, j’ai dîné avec un ami et lui ai parlé de mon nouveau poste à l’APFC. Je lui ai fait part de l’intérêt que j’avais à apprendre sur l’industrie et à rencontrer de nouvelles personnes. Je lui ai aussi expliqué que 2013 marquait le 100e anniversaire de l’APFC et que nous fouillions, à cette occasion, dans nos caisses d’archives. Une de ces caisses contenait des uniformes du pavillon des pâtes et papiers à l’Expo 67, à Montréal, quand le secteur des pâtes et papiers constituait la plus importante industrie au Canada.

Mon ami George m’a regardé et a dit : « Ma femme a travaillé dans ce pavillon ». On peut vraiment dire que le monde est petit! J’ai tout de suite répliqué qu’elle devait venir à nos bureaux, voir certaines de nos archives et nous parler de son expérience comme hôtesse principale à notre pavillon d’Expo 67.

Quelques semaines plus tard, Donna Haynal est venue à nos bureaux. Son nom de jeune fille était McLean. En 1967, elle faisait partie du personnel d’accueil principal et était responsable du service à la clientèle et des hôtesses.

Légende : Donna Haynal (née McLean) est venue aux bureaux de l’APFC et a aidé Susan Murray à fouiller dans les archives de
l’Association canadienne des pâtes et papiers (ACPP), notamment dans les souvenirs du pavillon d’Expo 67.

 

Selon Donna, le pavillon des pâtes et papiers était très populaire. « Les gens faisaient la file une heure et demie pour le visiter », a-t-elle expliqué. « Certains revenaient plusieurs fois et encourageaient leurs amis à le visiter. »

Le pavillon était séparé en trois parties. La première présentait un sketch combinant des projections d’animation sur les murs et des acteurs racontant l’histoire de l’industrie des pâtes et papiers. Pour 1967, tout cela était très avancé au plan technique. Donna nous a raconté qu’il arrivait que la projection ne fonctionne pas ou soit décalée, et les acteurs devaient alors improviser. 

Le second bloc présentait un professeur farfelu en sarrau blanc qui expliquait les bases scientifiques du procédé de fabrication des pâtes et papiers. Enfin, la troisième partie du pavillon comportait des expositions interactives où vous pouviez fabriquer du papier.

Donna nous a parlé de certains pavillons situés autour de celui de l’industrie. Le pavillon de l’URSS n’était pas très loin et en 1967, ce pays était toujours considéré comme un ennemi mystérieux de l’Ouest dans le contexte de la guerre froide. Visiter l’imposant pavillon soviétique laissait un certain sentiment d’appréhension à de nombreux visiteurs nord-américains.

Derrière le pavillon des pâtes et papiers se trouvait un canal que le Queen Elizabeth et  le yacht royal Britannia ont emprunté.

L’une des découvertes les plus intéressantes de notre recherche de souvenirs avec Donna a été le costume d’hôtesse qui se trouvait dans la boîte et qui portait un nom à l’intérieur du col : celui de Donna McLean! Donna a enfilé le costume pour la première fois depuis 45 ans.  Voici deux photos de Donna : la première prise en 1967 et la seconde, il y a quelques semaines, dans les bureaux de l’APFC.

Pour en savoir plus sur l’Expo 67, vous trouverez des photos et des articles à l’adresse suivante : http://expo67.ncf.ca/

Si vous avez d’autres intéressantes anecdotes à partager avec nous, nous serons heureux de les connaître. Vous pouvez nous faire parvenir vous réactions, commentaires et suggestions au blog@fpac.ca

** 30 **