Une étape majeure pour accroître les similarités entre les paysages forestiers naturels et aménagés a été convenue suite à des discussions collaboratives entre un groupe de compagnies forestières et de grands organismes environnementaux du Canada.

Les sociétés membres de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC) s’engagent à adopter une approche d’aménagement forestier qui tente de recréer des paysages naturels. Il s’agit d’utiliser les connaissances sur la structure et la composition des écosystèmes pour guider les activités d’aménagement forestier, c’est-à-dire de s’inspirer de la nature. Il faut notamment récolter selon des configurations qui ressemblent étroitement à l’impact du feu, du vent, des insectes ou d’autres perturbations naturelles. C’est ce qu’on appelle aménager un paysage forestier selon la plage de variabilité naturelle (PVN). « Le développement de lignes directrices fondées sur la science pour mettre en œuvre le principe de la plage de variabilité naturelle est une étape significative vers la réalisation d’un approche écosytémique à la gestion des forêts dans les tenures de l’EFBC. Ces zones ont une contribution clé à l’intégrité des systèmes boréaux au Canada. », explique Dre Fiona Schmiegelow Présidente du comité scientifique et Conseillère scientifique principale de l’EFBC. Un processus d’évaluation est compris dans la démarche afin que les nouvelles connaissances (sur les changements climatiques par exemple) et des considérations sociales et économiques soient intégrées en continu aux actions.

La mise en œuvre de ce plan pour aménager les forêts selon la plage de variabilité naturelle exige une participation réelle du public, des gouvernements et des peuples autochtones. Les entreprises de l’industrie forestière concernées présenteront cette approche comme contribution technique aux processus provinciaux de planification de l’aménagement forestier auxquelles elles prennent déjà part et chercheront à susciter des dialogues plus poussés.

Il s’agit d’un engagement volontaire des entreprises de produits forestiers concernées, en plus de leur engagement à la certification de leurs pratiques d’aménagement forestier durable. Cette approche de PVN a été initiée sous les auspices de l’Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC) et est considérée une étape majeure vers son objectif de faire un Canada un chef de file mondial en aménagement forestier durable. Cette approche d’aménagement forestier est déjà mise en œuvre dans certaines parties de la forêt boréale canadienne. L’engagement accélérera et accentuera fortement son utilisation par les membres de l’APFC sur les 73 millions d’hectares de forêts boréales (voir la carte).

 

On trouvera plus de détails sur l’approche de la plage de variabilité naturelle dans le document intitulé « Exigences forestières pour l’analyse de la plage de variabilité naturelle (PVN) et l’établissement de cibles. CBFA, 2015. »

 

D’autres documents ont été rédigés pour guider les discussions qui ont mené à cet engagement :

Les entreprises qui ont pris cet engagement sont les suivantes :

 

Alberta Pacific Forest Industries Inc.

AV Group

Canfor Pulp Limited Partnership

Canfor Corporation

Cariboo Pulp & Paper Company

Conifex

DMI (Daishowa-Marubeni International Ltd.)

Fortress Paper Ltd.

Howe Sound Pulp and Paper Corporation

Kruger Inc.

LP Canada

Mercer International

Millar Western Forest Products Ltd.

Produits forestiers Résolu

Tembec Inc.

Tolko Industries

West Fraser Timber Co. and

Weyerhaeuser Company Ltd.

 

Les organismes environnementaux participants sont les suivants :

 

Campagne internationale pour la conservation boréale

Fondation Ivey

Fondation Schad

ForestEthics

Société pour la nature et les parcs du Canada

The Nature Conservancy

TNC Canada