L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) se réjouit que le Comité permanent des finances de la Chambre des communes ait proposé des recommandations qui favoriseront l’innovation et la transformation dans le secteur forestier.

Le comité a déposé son rapport prébudgétaire hier. Il recommande que le gouvernement du Canada renforce son engagement envers le secteur forestier canadien, notamment par un soutien à la fabrication, à l’innovation et à la promotion des produits forestiers. Le comité indique également qu’il devrait y avoir des mesures pour appuyer les producteurs canadiens de bois d’œuvre résineux, en conformité avec les obligations du Canada en matière de commerce international.

L’APFC cherche à renouveler son partenariat avec le gouvernement fédéral pour mettre en place un secteur à l’avant-garde de l’innovation propre, une économie verte et un appui à la création d’emplois bien rémunérés dans les collectivités rurales et nordiques. Il s’agit entre autres de réduire le risque de la commercialisation de nouveaux produits et procédés avancés. Neuf emplois sont créés pour chaque million de dollars de valeur ajoutée dans l’industrie forestière, un facteur multiplicateur plus élevé que dans les autres secteurs des ressources naturelles.

« Nous sommes heureux que le comité ait reconnu la nécessité d’un partenariat constant entre le gouvernement fédéral et le secteur forestier », a expliqué le chef de la direction de l’APFC, Derek Nighbor. « Près d’un million de familles canadiennes dépendent de notre industrie pour leur bien-être économique. Je me réjouis de travailler avec le gouvernement fédéral pour l’aider à mettre en application les recommandations du comité. »

L’APFC voit également d’un bon œil la recommandation du comité concernant des investissements pour améliorer la compétitivité et lutter contre les changements climatiques. Le secteur des produits forestiers a été le premier à s’engager volontairement envers les objectifs du Canada au chapitre des changements climatiques. En mai dernier, l’APFC lançait son Défi 30 en 30 des changements climatiques pour réduire de 30 mégatonnes les émissions annuelles de GES d’ici 2030.

-30-

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires atteint 65 milliards de dollars par année et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, avec des activités dans des centaines de collectivités et 230 000 emplois directs d’un océan à l’autre.

Pour plus d’information :

Fiona McDonald
Coordonnatrice des communications
Association des produits forestiers du Canada
fmcdonald@fpac.ca 613-563-1441, poste 318
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC