L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) est heureuse de signer une lettre ouverte aux premiers ministres du Canada et des provinces pour réclamer un leadership éclairé de la part des gouvernements en appui aux perspectives économiques et environnementales associées à la lutte aux changements climatiques.

Plus de 60 groupes ont signé la lettre ouverte qui a été publiée aujourd’hui à Ottawa.

Le groupe demande aux gouvernements d’établir une stratégie nationale qui stimulerait la recherche, le développement et le déploiement de technologies propres innovantes. Le cadre stratégique devrait comprendre des normes de premier ordre relatives aux édifices et aux véhicules écoénergétiques, des politiques d’achat écologique pour les gouvernements ainsi que des programmes de perfectionnement des compétences afin d’appuyer l’économie sophistiquée du 21e siècle. Ces mesures assureraient la compétitivité du Canada et procureraient des emplois dans un monde à faible empreinte de carbone.

« Le secteur canadien des produits forestiers est déjà un chef de file de l’industrie, car il s’est engagé à retirer 30 mégatonnes de CO2  par année d’ici 2030, soit plus de 13 % de la cible de réduction des émissions du gouvernement canadien », explique le chef de la direction de l’Association, Derek Nighbor.  « Les investissements gouvernementaux dans l’innovation et les technologies propres sont critiques pour nous aider à atteindre cet ambitieux objectif en matière de changements climatiques. »

Nighbor affirme que l’industrie des produits forestiers est déterminée à participer à l’établissement des bases d’une économie plus propre, plus verte et plus solide qui procure des emplois à la classe moyenne.

En savoir plus : lettre ouverte

Pour en savoir plus sur le plan 30 en 30 de l’industrie forestière sur les changements climatiques : fpac.ca/changementsclimatiques

-30-

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires atteint 65 milliards de dollars par année et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure 230 000 emplois directs d’un océan à l’autre.

 

Pour plus d’information :

Fiona McDonald
Coordonnatrice des communications
Association des produits forestiers du Canada
fmcdonald@fpac.ca 613-563-1441, poste 318
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC