L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) demande instamment au gouvernement de donner suite à la conclusion de l’Étude des complémentarités économiques avec la Chine qui établit que le Canada et la Chine doivent continuer de resserrer leurs liens commerciaux et d’investissement. Les entreprises forestières canadiennes travaillent déjà à intensifier leurs relations avec le lucratif marché chinois de consommation.
 

Une augmentation des exportations est également essentielle afin que l’industrie des produits forestiers atteigne son objectif Vision2020, soit de générer 20 milliards de dollars supplémentaires en activité économique à partir d'innovations et de la croissance des marchés.
 

« Accentuer nos exportations vers les marchés étrangers, surtout la Chine, est vital pour notre vision et pour les perspectives d'avenir du secteur canadien des produits forestiers », a déclaré Catherine Cobden, présidente et chef de la direction de l'APFC. « Nous approuvons cette étude qui souligne les bénéfices de l’approfondissement des liens commerciaux et d’investissement entre le Canada et la Chine. »
 

Le secteur des produits forestiers se classe déjà au premier rang des exportations canadiennes vers la Chine. Depuis 2001, l’industrie a augmenté de 45 fois ses exportations de bois en Chine. Les exportations totales de produits forestiers canadiens vers la Chine ont dépassé 4 milliards de dollars en 2011.


« L'industrie apprécie à sa juste valeur l'important rôle qu'a déjà joué le gouvernement fédéral pour appuyer les efforts du secteur en matière de diversification des marchés étrangers, surtout en Chine », a ajouté Mme Cobden. « Les ventes records des produits forestiers canadiens à la Chine créent des emplois et des possibilités économiques pour les Canadiens, en particulier dans les localités rurales qui dépendent de la santé du secteur forestier. »


                                                                                             -30-


L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires atteint 57 milliards de dollars par année et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure 230 000 emplois directs d’un océan à l’autre.
 

Contact :
Susan Murray
Directrice générale, Relations publiques
Association des produits forestiers du Canada
smurray@fpac.ca 613-563-1441 poste 313
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC