L’industrie canadienne des produits forestiers peut particulièrement bien répondre aux nouvelles tendances qui se dessinent dans l’industrie mondiale de la construction en offrant de nouveaux produits de  bois sur mesure et des solutions préfabriquées de la plus haute qualité en matière d’environnement. Si l’industrie relève ce défi, elle pourrait accaparer une plus grande part du marché mondial de la construction, évalué à 8 billions de dollars annuellement et qui montre une croissance de 8 % par année.

L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) et ses partenaires de FPInnovations ont entrepris l’initiative Recherche de valeur en construction afin d’explorer les possibilités de diversification, de transformation et d’ajout de valeur dans l’industrie des produits forestiers, au-delà de ses marchés et produits traditionnels.

« Notre étude a recensé différentes façons, pour les usines canadiennes, de travailler directement avec les constructeurs et les architectes pour concevoir des méthodes et des produits innovateurs qui sont attrayants au plan environnemental », a indiqué David Lindsay, président et chef de la direction de l’APFC. « Cela aidera l’industrie des produits forestiers à atteindre l’un des objectifs qu’elle s’est fixés dans son programme Vision2020, soit de générer 20 milliards de dollars supplémentaires en activité économique par de nouveaux produits et marchés d’ici la fin de la décennie. »

« L’industrie de la construction est dans une période de changement majeur », selon Jonathan Westeinde, fondateur du Windmill Development Group et responsable externe du projet. « L’urbanisation et l’intensification entraînent une demande accrue d’unités d’habitation multifamiliales partout dans le monde. On tend de plus en plus à rénover et à mettre à niveau les maisons et édifices existants sur les marchés à maturité du monde occidental, où la croissance ralentit. La pénurie de main-d’œuvre qualifiée et le désir de solutions écologiques dans le bâtiment changent aussi la donne. L’étude montre que nous pouvons nous tourner vers une étroite collaboration avec l’industrie de la construction et devenir un chef de file pour une vaste gamme de systèmes de construction. »

Le fait de réinventer, de redévelopper et de redéfinir la chaîne d’approvisionnement des produits forestiers permettra de fabriquer de nouveaux produits et systèmes à base de bois qui peuvent égaler ou surpasser le rendement d’autres matériaux de construction. On pense notamment à des panneaux multifonctionnels, des produits de bois d’ingénierie de nouvelle génération, des produits d’isolation à base de fibre qui présentent des propriétés structurales et des solutions préfabriquées pour la construction non résidentielle.

« Le rapport Recherche de valeur en construction fournit beaucoup de possibilités de diversification et de transformation pour un important secteur de l’industrie forestière canadienne », a déclaré Pierre Lapointe, président et chef de la direction de FPInnovations. « Appuyés par l’innovation scientifique, la modification des codes et des normes de même que le développement de nouveaux matériaux et de systèmes entièrement intégrés placeront l’industrie en bonne position pour devenir un chef de file mondial dans le domaine des habitations multifamiliales et des édifices en hauteur en bois. »

L’APFC demande aux gouvernements fédéral et provinciaux de moderniser les codes du bâtiment pour permettre l’utilisation du bois dans les édifices de six étages d’ici 2015 et de 30 étages d’ici 2020 partout au Canada. 

-30-

 

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires atteint 57 milliards de dollars par année et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure 230 000 emplois directs d’un océan à l’autre.

 

Contact média :
Isabelle Des Chênes
Vice-présidente, Relations avec les marchés et commerce international
Association des produits forestiers du Canada
ideschenes@fpac.ca  613-563-1441, poste 324                  
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC