L'Association des produits forestiers du Canada (APFC) se réjouit que, selon le récent rapport sur l’état de la situation du développement durable, le secteur forestier canadien continue de très bien se classer par rapport aux autres pays.

Le rapport 2015 du Conseil international des associations forestières et papetières (ICFPA) révèle que le développement durable mondial s'améliore et que le Canada se distingue particulièrement.

Le rapport note que le Canada compte maintenant 161 millions d'hectares de forêts certifiées, soit plus de 40 %, du total mondial, ce qui est de loin plus que le reste du monde.  La certification est une évaluation indépendante qui prouve qu'une entreprise applique les pratiques d'aménagement forestier durable.  Ce rapport international mentionne également l'importance de l'Entente sur la forêt boréale canadienne, la plus grande entente de conservation du monde, qui créé un précédent mondial assurant à la fois la protection de la forêt boréale et la compétitivité du secteur forestier.   

Le secteur forestier canadien a continué de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES).  Depuis 2008, il a diminué de 20 % ses émissions de GES, alors que la moyenne du reste du monde les a réduites de 17 % depuis 2004, soit sur une plus longue période.

Un autre indicateur montre que le taux de recyclage au Canada atteint 70 %, un taux plus élevé que la moyenne mondiale de 58 %.  Le Canada est un chef de file mondial en matière de déchets détournés des sites d'enfouissement, avec 98 % des résidus forestiers utilisés en 2013 pour la production d'énergie ou pour le compostage.  

« Ce rapport indique encore une fois que le dossier environnemental de l'industrie canadienne de produits forestiers, un chef de file mondial, est impressionnant », explique David Lindsay, président et chef de la direction de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC).  Toutefois, nous ne nous reposons pas sur nos lauriers, nous sommes dans une phase d'amélioration continue. » 

Le rapport de l'ICFPA indique comment Vision2020 du secteur forestier canadien a fixé l'objectif de réduire son empreinte environnementale de 35 % supplémentaires d'ici la fin de la décennie.

**http://www.icfpa.org/uploads/Modules/Publications/2015-icfpa-sustainability-progress-report.pdf

-30-

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires atteint 58 milliards de dollars par année et qui représente 2 % du PIB du Canada, est l’un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure 235 000 emplois directs d’un océan à l’autre.

 Contact :

Susan Murray
Vice-présidente, Relations publiques
Association des produits forestiers du Canada
smurray@fpac.ca 613-563-1441 x313
Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC

Blogue de notre président : http://www.fpac.ca/fr/foresterie-nouvelles-canada/blogue