Plus tôt aujourd’hui à Saskatoon, les premiers ministres des provinces canadiennes ont tenu leur rencontre annuelle, où ils ont affirmé leur engagement commun envers des objectifs économiques majeurs. L’Association des produits forestiers du Canada (APFC) est heureuse de noter le soutien collectif à l’expansion des possibilités commerciales, des niveaux d’immigration et du perfectionnement des compétences, des enjeux critiques pour la prospérité de l’industrie.

 

« L’industrie canadienne des produits forestiers est confrontée à des règles commerciales qui changent rapidement, à un protectionnisme croissant et à la volatilité des marchés », explique Derek Nighbor, président et chef de la direction de l’APFC. « En même temps, l’innovation qui a lieu dans nos forêts et nos usines a enclenché une transformation massive susceptible d’apporter des avantages économiques et environnementaux aux localités forestières canadiennes et à tout le pays », a-t-il expliqué.

 

L’APFC se réjouit que les premiers ministres aient consacré beaucoup de temps aujourd’hui à discuter du potentiel de la foresterie et de l’importance des travailleurs forestiers et de leurs communautés.

 

« L’APFC applaudit à l’engagement commun des premiers ministres à favoriser le secteur forestier pour l’avenir, un secteur innovateur et générateur de nouveaux produits, qui diversifie ses relations commerciales », a ajouté M. Nighbor. « Au moment où notre secteur progresse dans la voie du changement, nous sommes heureux de l’appel des premiers ministres au gouvernement fédéral pour appuyer les travailleurs forestiers, ainsi que leurs familles et leurs collectivités, qui sont touchés par les réductions des quarts de travail ou les fermetures d’usines.  Pendant la transformation de l’industrie, il est important, si un travailleur perd son emploi, qu’il ou elle puisse obtenir la formation souhaitée et les programmes sociaux nécessaires. Il est aussi important que les localités nordiques et rurales touchées puissent avoir accès à un soutien solide et ciblé pour la transition », conclut-il.

 

 

-30-

 

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel atteint 69 milliards de dollars et qui représente 2 % du PIB du Canada, a des activités dans plus de 600 collectivités et procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.

 

Pour plus d’information :

Kerry Patterson-Baker
Vice-président, Communications

c : kpatterson-baker@fpac.ca

t : 613-563-1441, poste 314

Suivez-nous sur Twitter : @FPAC_APFC