Construction
écologique

La construction en bois aujourd’hui : résistante, sécuritaire, perfectionnée

La construction en bois produit des habitations de la plus haute qualité, faciles à réaliser, qui procurent une valeur économique et montrent une résistance aux tremblements de terre et aux forts vents.

Les progrès récents en science du bois et en technologie du bâtiment élargissent encore davantage les possibilités pour les édifices en hauteur faits de bois. L’innovation scientifique a généré des produits plus robustes pour la construction, qui permettent d’assurer la conception structurale, la sécurité incendie et la durabilité de ces édifices plus hauts et plus grands. La construction à ossature de bois convient à une variété de types de bâtiments, comme des écoles, des entrepôts, des bureaux, des magasins et des installations récréatives.

Grâce aux progrès du génie du bois, la Colombie-Britannique permet déjà la construction d’édifices de 5 à 6 étages en bois. Après des années d’études rigoureuses réalisées par des experts techniques, les changements recommandés au Code national du bâtiment du Canada 2015 offriraient ces mêmes options pour les édifices de moyenne hauteur partout au Canada.

Résultat? Un nouveau choix résistant, sécuritaire et perfectionné pour les constructeurs et les architectes.

Un choix écologique et renouvelable pour la construction

Parmi les principaux matériaux de construction, le bois est le seul à être naturel et renouvelable.

La pression pour réduire l’empreinte de carbone du milieu bâti se fait de plus en plus sentir. Les concepteurs sont donc appelés à établir un équilibre entre leurs objectifs en matière de fonction et de coût et la réduction de l’impact sur l’environnement. Le bois peut contribuer à cet équilibre.

De nombreuses analyses du cycle de vie réalisées partout dans le monde ont montré que les produits du bois présentaient des avantages clairs au plan environnemental par rapport à d’autres matériaux de construction, et ce, à toutes les étapes. Les bâtiments en bois émettent moins de gaz à effet de serre, polluent moins l’atmosphère et réduisent le volume des déchets solides ainsi que la consommation des ressources écologiques.

Les entreprises canadiennes souscrivent à un aménagement forestier responsable en appliquant des pratiques exemplaires et en respectant les lois fédérales et provinciales. L’APFC exige aussi que les pratiques forestières de ses membres soient certifiées par une tierce partie.

Les produits du bois sont maintenant plus résistants, plus sécuritaires et plus sophistiqués que jamais. Des changements recommandés au Code national du bâtiment devraient ainsi permettre la construction d’édifices de quatre à six étages en bois d’ici 2015.

Pour en savoir plus sur les forêts d’Amérique du Nord et sur l’impact environnemental du bois en construction : http://www.rethinkwood.com et Design with Wood.

Ressource