L'Association des produits forestiers du Canada

ÉLECTION FÉDÉRALE 2015

L’APFC invite les candidats de tous les partis politiques à s’informer sur l’industrie canadienne des produits forestiers.
Consultez notre brochure Foresterie 101.

Le secteur forestier revitalisé est guidé par sa Vision2020 pour concrétiser son programme de transformation. L’industrie souhaite travailler avec le gouvernement fédéral ainsi qu’avec d’autres partenaires pour atteindre les trois ambitieux objectifs de sa vision en matière d’économie, d’environnement et d’emploi.

new-vision2020

Objectif un : Générer 20 milliards de dollars supplémentaires en activité économique par l’innovation et les nouveaux marchés.
Pour contribuer à la poursuite de la transformation du secteur, l’APFC cherche à :

  • accélérer la mise au point de technologies hautement innovantes, premières du genre, notamment dans les secteurs de la bioénergie, des biomatériaux, des produits biochimiques et de la prochaine génération de matériaux de construction. Le secteur profiterait énormément de programmes qui permettent de partager le risque.
  • Continuer à appuyer les recherches de FPInnovations et des universités et collèges pour faciliter la transformation.
  • Accentuer l’accès aux marchés mondiaux, en particulier aux grands marchés émergents, et faire la promotion de la « marque canadienne » partout dans le monde.
  • Optimiser le système de transport canadien, surtout le rail, pour permettre à l’industrie de desservir les marchés d’exportation en croissance.
  • Veiller à ce que les codes du bâtiment du pays continuent à être révisés et mis à jour compte tenu des nouveaux produits et des nouvelles technologies et techniques de construction afin d’encourager un usage accru du bois.

Pour plus d’information : Hors des sentiers battus

Objectif deux : Réduire de 35 % supplémentaires l’empreinte environnementale du secteur
Pour contribuer à améliorer davantage le dossier environnemental du secteur, l’APFC propose que tous les partis envisagent des politiques qui pourraient :

  • Aider l’industrie à défendre vigoureusement son dossier environnemental et à en faire la promotion, ainsi que celle du Canada comme chef de file mondial du développement durable des forêts.
  • Continuer à appuyer la mise en œuvre de l’Entente sur la forêt boréale canadienne (EFBC), notamment par des investissements en science pour guider l’atteinte de ses objectifs.
  • Contribuer à l’instauration d’un système réglementaire de premier plan, efficient et efficace, qui réduit les recoupements et atteint les objectifs fixés.
  • Travailler en vue d’une économie faible en carbone et reconnaître l’important rôle de l’industrie forestière dans l’atténuation des changements climatiques.
  • Voir à ce que les revenus d’un système de fixation des prix du carbone soient alloués à un fonds de réduction du carbone.
  • Travailler à mieux comprendre, adapter et atténuer les effets négatifs des changements climatiques sur les forêts.
  • Voir à ce que les mesures de conservation établissent un équilibre entre les besoins des diverses espèces et favorisent la prospérité d’un secteur forestier fondé sur l’aménagement forestier durable.

Pour plus d’information : Pour un avenir plus vert

Objectif trois : Renouveler la main-d’œuvre par au moins 60 000 recrues, y compris des femmes, des Autochtones et de nouveaux Canadiens
Pour aider l’industrie à attirer des travailleurs qualifiés, l’APFC suggère à tous les partis d’envisager des politiques qui permettraient :

  • d’investir davantage dans l’information sur le marché de l’emploi pour recenser les lacunes en matière de formation, aider les entreprises à trouver des travailleurs et les travailleurs à trouver de l’emploi.
  • de mettre en application des programmes pour former les travailleurs, en augmentant notamment le financement des programmes d’apprentissage.
  • d’investir dans des initiatives qui mettent l’accent sur les études, la formation axée sur les compétences et la situation de l’emploi pour les Autochtones.
  • d’accélérer le processus d’approbation des immigrants pour des emplois particuliers où les besoins sont urgents.
  • de contribuer à faire la promotion de la nouvelle image de marque d’une industrie des produits forestiers « verte » et dynamique.

Pour plus d’information : Lamaindoeuvrelaplusverte.ca

Pour en savoir plus, consultez notre Bilan du programme Vision2020. Ce document comporte des appels à l’action destinés au gouvernement, à l’industrie, au secteur de l’éducation, aux universités, aux syndicats, aux groupes environnementaux et à d’autres intervenants.

Une version mise à jour du bilan sera publiée en 2016.